Presse

Musique d'aujourd'hui, chefs de demain au CNSMD de Paris

Dominé par la musique d'aujourd'hui, le programme proposé par la classe de direction du CNSMD de Paris permet de faire la connaissance de jeune chefs préparés pour l'occasion par Pierre-André Valade (photo), mais aussi de découvrir la voix d'Amaya Dominguez.
L'enseignement au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris a beaucoup évolué depuis une quinzaine d'années. Sous l'impulsion de Marc-Olivier Dupin (directeur de l'établissement de 1993 à 2000), l'ouverture sur l'extérieur est devenue un maître mot dans le fonctionnement de l'institution et cette orientation perdure depuis l'arrivée d'Alain Poirier. La « mise en situation professionnelle » des élèves contribue par conséquent à la multiplication de concerts publics, pour le plus grand profit des musiciens et le plaisir des auditeurs curieux de découvrir la jeune génération.
La classe de direction d'orchestre de Zsolt Nagy amène régulièrement les apprentis chefs à participer à diverses sessions, partagées entre le travail à la table et le travail avec orchestre. Parfois placées sous la direction de Z. Nagy (en charge de la classe depuis 2002), les élèves peuvent aussi avoir à travailler sous la conduite d'autres guides.
Ainsi en va-t-il de la session en cours dont Pierre André Valade, directeur artistique de l'Ensemble Court-Circuit, à la charge. C'est donc très logiquement à la tête de cet excellent ensemble de musique contemporaine que les étudiants auront travaillé et se produiront le 28 avril.
Ravel, Birtwistle, Jarrell, Hurel, Grisey : « Le choix du programme, explique P.A. Valade, a été déterminé par la richesse d'enseignement des œuvres du point de vue de la direction d'orchestre, ou, pour certaines pièces, par leurs particularités qui en font des points d'entrée tout spécialement riches de certaines techniques. » Pieter Jelle de Boer, Mélisse Brunet, Alexandra Cravero, Renaud Déjardin, Johan Farjot, Léonard Ganvert, Miguel Salmon del Real et Nicolas Simon s'apprêtent ainsi à se partager un concert qui ravira d'abord les amateurs de musique d'aujourd'hui.
Les curieux de voix nouvelles aussi ! J'ai eu l'occasion, en septembre dernier, de louer le talent de la soprano Amaya Dominguez, entendue dans le cours de François le Roux à l'Académie Maurice Ravel de Saint-Jean-de-Luz. Encore élève du CNSMDP, la jeune artiste interprète les Trois Poèmes de Stéphane Mallarmé de Maurice Ravel. Des pièces qui devraient aller comme un gant à cette diseuse née.

Alain Cochard - Concert Classique, 28 avril 2007


2007-2011 - Gilles Pouessel