Presse

Musica 98

- concert du 27 novembre 1998 à l'Hexagone de Meylan.

L'univers captivant de l'Ensemble Court-circuit

Le trompettiste Laurent Bômont y donna une œuvre d'Yan Maresz, dont le titre - Metallics - renvoie autant à la nature de l'instrument qu'à l'univers irréel produit par l'interprète et son ombre synthétique. Une forme de drame - l'œuvre est parfaitement structurée.

(...) Six miniatures en trompe-l'œil de Philippe Hurel: (...) ces courtes pièces contrastées restent toujours passionnantes, à la fois dans leur invention rythmique et sonore.

Dans L'esprit des dunes, (...) Tristan Murail entraîne dans un univers, un monde de sons et de mirages toujours captivant, remarquablement restitué par l'Ensemble Court-Circuit.

M. Hz. - DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace - 22/09/98

 

Un panthéon électronique

(...) L'ensemble Court-circuit, dirigé par Pierre-André Valade - de vrais athlètes des formes complexes -, avait dès dimanche offert des pièces réussissant particulièrement l'intégration de l'électronique aux combinaisons instrumentales. Leçon de choses (1993), de Philippe Hurel, s'inspire de l'écriture séquentielle des grands romans de Claude Simon. Avec ses lignes acérées, ses superpositions, et éclatements, la pièce ménage une effervescence sonore animée d'un mouvement magistralement conduit : l'auditeur y éprouve le sentiment heureux d'«aller quelque part». L'esprit des dunes (1994), de Tristan Murail, n'est pas moins convaincant, avec son alliance précieuse de «couleurs de mer», d'arabesques délicates et de souffles tempétueux.

Christian Fruchart - L'Alsace

Une autre belle leçon de musique fut offerte par l'Ensemble Court-Circuit, dirigé par Pierre-André Valade, qui a confirmé une fois de plus qu'il est l'une des meilleures formations du moment. Le 20 septembre, son interprétation de L'Esprit des dunes de Tristan Murail fut saisissante de justesse poétique. Dans Six miniatures en trompe-l'œil et dans Leçon de choses sa précision ne fut pas moindre, qui exaltait le souci du rythme et plus encore celui de la scansion, l'un des traits majeurs du style de Philippe Hurel.

Dominique Druhen - Diapason

(...) L'IRCAM fait son entrée à Musica puisque le programme de l'Ensemble Court-Circuit créé par Philippe Hurel et Pierre André Valade et dirigé par ce dernier comporte des œuvres pour instruments et électronique. Maintenant les sons de Laurent Bomont à la trompette auront droit à des transformations, des réponses qui feront de ce Metallics de Yan Maresz un objet sonore riche et bien coloré. Il en sera de même dans Leçon de choses de Philippe Hurel où les instrumentistes semblent donner à l'électronique un matériau qu'elle exploite, transforme, puis renvoie en de surprenantes mélodies pleines d'entrelacs et d'entrechats. Tristan Murail avec L'Esprit des dunes (...) réussit à créer cette atmosphère sauvage et inquiétante que l'on imagine pour le désert, lieu minéral, aventureux, habité de présences secrètes (...) Après les premiers concerts où la musique parlait à « l'âme », celui-ci était plutôt celui qui parlait à « l'oreille » mais il n'en était pas moins jouissif.

Marie-Françoise et Francis Grislin - Hebdoscope


2007 - Gilles Pouessel