Presse

Cinéma muet et musique contemporaine réunis

Le festival « Aujourd’hui Musiques » quittait le Sud, mais entrait de plain-pied dans la création contemporaine pure et dure avec l’ensemble Court-Circuit et le compositeur Alexandros Markéas.

Une partition écrite sur commande afin d’illustrer l’un des derniers films muets du début du siècle. Voilà déjà un étrange équipage, le noir et blanc de 1929 et l’esthétique musicale contemporaine, la société allemande de l’entre-deux guerres et la sensibilité d’un jeune musicien grec (...)

Déjeuner au bord du lac. Le film – Les hommes, le dimanche – auquel participait l’immense Billy Wilder (l’auteur de Certains l’aiment chaud) raconte l’histoire d’une journée passée au bord du lac Saint-Nicolas par des petites gens de Berlin. Pas d’acteur mais cinq personnages qui jouent leur propre rôle en décor extérieur.

Le compositeur Alexandros Markéas (qui jouait lui-même du piano en compagnie de l’ensemble Court-Circuit) ponctuait sa partition d’allusions appuyées aux musiques de l’époque, un peu bastringue, charleston et ragtime. Quelques brefs repères dans cette œuvre ciselée, écrite au scalpel, pleine de subtiles sonorités, de distorsions parfaitement domestiquées, de dissonances exécutées par les percussions, hautbois et clarinette, violon, violoncelle et pianos sous la direction de Pierre-André Valade.

Et la mystérieuse alchimie se produisait, la musique donnant de la force aux images, accompagnant l’histoire, ouvrant tout un champ de possibles dans ce film sans paroles. Certainement un temps fort du festival.

- Jean-Michel Collet – L’indépendant – 20 novembre 2002


2007 - Gilles Pouessel