body {

Saison 2017-2018


 

Urodziny


Auditorium CRR Paris
30 janvier, 20h
 

  • Beat Furrer, Spur, pour 2 violons, alto, violoncelle, piano
  • Elzbieta Sikora, Quatuor à cordes n° 3
  • Luis Fernando Rizo-Salom, La ventana de quimeras, pour violon, alto, violoncelle, piano
  • Alireza Farhang, Eiwan, pour violon, violoncelle, piano
  • Elzbieta Sikora, My'Kadish, pour clarinette, 2 violons, alto, violoncelle, contrebasse
  •    (création mondiale)


  • Clarinette : Pierre Dutrieu
    Violon : Alexandra Greffin-Klein, nn
    Alto : Laurent Camatte
    Violoncelle : nn
    Contrebasse : Didier Meu
    Piano : Jean-Marie Cottet

  • Cocktail à l'issue du concert

  • Elzbieta Sikora


    Pour l’anniversaire d’Elzbieta Sikora, fameuse compositrice polonaise, nous célébrons les cordes qui lui sont si chères. Son énergique 3ème quatuor côtoie sa nouvelle œuvre (commande de l’Etat) pour clarinette et cordes, composée pour Court-circuit.
    Aux côtés de ces deux pièces, l’obsessionnel et ultra-rythmique Spur de Beat Furrer pour piano et quatuor à cordes et Eiwan, une pièce du jeune compositeur iranien, Alireza Farhang. En Perse Eiwan désigne un espace voûté ouvert, frontal, dessinant un grand arc, orné de formes calligraphiques, géométriques et incrustées de céramiques émaillées. Le titre éponyme de la pièce fait référence à ces figures ornementées, qui prennent corps ici à travers la musique".
    Enfin, nous continuons de fêter le regretté Luis Fernando Rizo Salom avec La ventana de quimeras (La fenêtre des chimères) pour piano et trio à cordes, œuvre structurée sous la forme de cadres temporels courts aux identités très contrastées dans laquelle les modes de jeux instrumentaux entrent en conflit les uns avec les autres.


    Informations pratiques :
    Conservatoire à Rayonnement Régional, 14 rue de Madrid, 75008 Paris
    Tarif: entrée libre
    Renseignements et réservations : ensemble Court-circuit, production@court-circuit.fr, 06 89 16 64 00


    Production ensemble Court-circuit, avec le soutien de l'Institut Polonais de Paris

     

    2007-2018 - Gilles Pouëssel